contribuer
dodeca, un projet autour du nombre 12
afficher un nouveau douze

Dodéca propose, depuis le 12/12/12, l'intégralité des listes compilées par Ph-L P autour du nombre 12.
Les différents items, présentés ici de manière aléatoire, sont issus d'une base de données riche de plusieurs milliers d'éléments provenant de listes constituées pendant plus de douze ans : douze, grands douze et très grands douze sans distinction de provenance.
Il vous est possible de consulter douze items par tranche de douze minutes.
Dans Libération du 26/01/2012, Dominique de Villepin fait douze propositions pour une République solidaire autour d'une refondation :

Allons jusqu’au bout de la séparation des pouvoirs.

Coupons le cordon entre l’exécutif et le judiciaire en soumettant le parquet à un procureur de la nation indépendant, nommé par le Conseil supérieur de la magistrature et investi par le Congrès.
Coupons le lien entre les intérêts économiques et les médias, en interdisant le contrôle d’un média par une entreprise liée à la commande ou à la régulation publique.
Renforçons le Parlement. Il sera plus représentatif par le recours à une dose de proportionnelle, plus efficace par l’interdiction stricte du cumul des mandats et plus audible par une réduction de plus d’un tiers du nombre de sièges aux deux assemblées.

Allons jusqu’au bout de la décentralisation.

Créons, à la place de la mosaïque illisible, huit à dix grandes régions aux compétences élargies : environnement, aménagement du territoire, enseignement supérieur, recherche.
Réunissons les présidents de régions en un Conseil territorial régulier, présidé par le président de la République.

Allons jusqu’au bout de la modernisation de l’Etat.

Garantissons l’autonomie et la solidarité entre les territoires en matière de fiscalité, selon la règle : celui qui décide paye.
Resserrons l’Etat autour de ses fonctions régaliennes et républicaines d’autorité et de cohésion sociale en constituant moins de dix grands ministères contrôlant vraiment leurs administrations.
Unifions la fonction publique d’Etat pour plus d’efficacité et de cohérence des administrations.
Adoptons une programmation stratégique de l’emploi public au lieu de règles comptables absurdes comme le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux.

Allons jusqu’au bout du suffrage universel.

Relançons le recours aux référendums, tant à l’échelon national qu’à l’échelon local.
Redonnons de la légitimité aux divers échelons exécutifs. Le suffrage universel direct doit être la règle, pour les présidents de région comme pour le président du Conseil européen.
Donnons le pouvoir à des conseils de quartiers élus au suffrage universel de piloter des projets territoriaux pour le développement des quartiers sensibles.